DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

L’ AIDE ALIMENTAIRE EST LE PREMIER MOYEN DE TISSER DES LIENS ET UNE PREMIÈRE VICTOIRE CONTRE L’EXCLUSION

capture-logo-distribution-alimentaire

C’est l’idée de départ de Coluche et l’activité la plus connue des Restos : donner à chacun un « coup de pouce » pour passer l’hiver. En matière d’aide alimentaire, priorité est donc donnée aux plus démunis et à la période de l’année la plus critique : de début Décembre à fin Mars.
Mais un grand nombre de centres de distribution reste ouverts le reste de l’année pour assurer une continuité de l’aide alimentaire et, surtout, suivre les familles dans leurs démarches d’insertion : c’est la campagne d’été.

Les Restos du Cœur sont très attentifs à l’équilibre nutritionnel :

Chaque personne accueillie aux Restos a droit à une certaine quantité de nourriture qui lui permet de préparer quotidiennement un repas complet et équilibré pour tous les membres de son foyer :
• une viande ou un poisson
• un légume, des pâtes ou du riz
• un fromage ou un yaourt
• des desserts

Des produits d’hygiène (savon, dentifrice…) et des produits alimentaires de base s’y ajoutent : le lait, le beurre, l’huile, le sucre, les céréales, la farine. Souvent, un approvisionnement local, mis en place par les bénévoles et basé sur le système D (récupération d’invendus, dons de producteurs, collectes, etc.) apporte un complément de fruits et légumes frais, et plus selon les opportunités. Les personnes accueillies repartent donc des centres de distribution avec des denrées qu’ils ont eux-mêmes choisies dans les différentes catégories d’aliments (protéines, féculents, légumes, laitages, etc.).

Ces denrées proviennent de trois sources :

Dons en nature de l’Union Européenne. Suite à l’intervention de Coluche devant le Parlement européen en février 1986, le Conseil Européen a ouvert en 1987 les frigos de surplus de la communauté européenne : le Programme Européen d’Aide aux plus Démunis (PEAD) est institué.
Quatre grandes associations bénéficient de ce programme :
La Croix-Rouge, le Secours Populaire, la Banque Alimentaire et les Restos du Cœur.
Achats en gros auprès de fournisseurs. Les denrées sont fournies et livrées aux départements par le service national des Approvisionnements. Là, elles sont conditionnées et acheminées vers les différents centres de distribution de chaque association départementale.
Les associations départementales alimentent et diversifient la base alimentaire fournie par le National grâce à des collectes et des partenariats locaux.

L’équilibre alimentaire :

Aux Restos du Cœur, les centres de distribution offrent depuis toujours un libre choix des denrées que les personnes accueillies peuvent emporter. Pour favoriser un meilleur équilibre nutritionnel des personnes démunies, les Restos ont porté à 50 % la proportion potentielle de fruits et légumes dans les denrées distribuées. Par ailleurs, les bénévoles font un gros travail de sensibilisation auprès de ces personnes pour les inciter à choisir ces produits frais (affiches thématiques, formations à l’équilibre alimentaire, etc.).