Edito de la présidente

Parce qu’un repas ne suffit pas : les Restos toujours mobilisés contre la pauvreté !


UNE RELÈVE BIEN ASSURÉE

 

Trois Présidentes autour d’un pot… C’est ce qui s’est produit, il y a un peu plus d’un mois, le 23 février précisément, dans les locaux de l’AD 35.

Si cette petite fête était organisée à l’attention de Claude Bougère, ex présidente de l’AD 35 de 2018 à 2021, elle a permis de réunir trois présidentes au dessein identique : « croire profondément en la force du collectif, transmettre les valeurs, les pratiques, l’histoire et l’expérience des Restos du Cœur au profit des personnes démunies ».

Bref ! Elles perpétuent la petite idée de Coluche qui comptait sur chacun d’entre nous, les bénévoles.

Bien que deux d’entre elles ne soient plus à l’AD35, soulignons le fait qu’elles poursuivent toutes leur engagement et d’autres missions aux Restos… Ainsi Claude travaille-t-elle à l’association nationale, en qualité d’administrarice.. Marie Javaudin, ex présidente de l’AD 35 de 2014 à 2018 n’a pas quitté l’esprit des Restos et Sylvie Decaux est l’actuelle présidente depuis septembre 2021.

 

De gauche à droite :

Marie JAVAUDIN, Sylvie DECAUX et Claude BOUGERE.

 

 

En ce début de 37ème campagne, notre devise demeure inchangée : l’accueil inconditionnel de tous ceux qui sont dans la difficulté, la totale gratuité, l’aide sans jugement, l’indépendance vis-à-vis du politique et du religieux, en luttant contre la pauvreté et l’exclusion.
Supprimé ! Plus que jamais  plus de nos 1 000 bénévoles se mobilisent à travers les 17 centres Restos d’Ille-et-Vilaine et de notre Restosbus, s’appuyant sur l’aide alimentaire pour créer un point de contact privilégié et proposer de nombreuses autres aides aux personnes afin de leur permettre de retrouver leur autonomie (soutien à la recherche d’emploi, accès aux droits, ateliers de français, conseil budgétaire et microcrédit, points santé…). A
Le Jardin du Cœur (chantier d’insertion basé à Rennes) est un autre vecteur de réinsertion qui accueille vers l’emploi chaque année une quinzaine de salariés en rupture sociale, en pratiquant le maraîchage bio, et en écoulant leur production auprès des centres Restos du département.
Le bénévolat est notre force vive, riche de la diversité, de l’énergie et de la complémentarité de chacun. Toutes les compétences et savoir-faire sont les bienvenus pour toujours mieux accueillir, écouter, échanger et accompagner. Nous avons besoin de vous pour démontrer que les Bretons ont toujours plus de Cœur !